L’École du Spectateur

Le lycée Murat d’Issoire est associé à La Comédie de Clermont-Ferrand depuis plusieurs années. Cette association permet de faire découvrir des spectacles de qualité aux élèves du lycée dans le but d’enrichir leur culture et, plus pragmatiquement, de les aider à réussir les épreuves de français du baccalauréat.

Le projet, articulé autour de quatre spectacles proposés par La Comédie de Clermont-Ferrand, a pour objectif de faire découvrir aux élèves les enjeux de la création contemporaine en théâtre et en danse. Il est en partie financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les élèves bénéficient d’un abonnement à quatre spectacles choisis en liaison avec les correspondants de La Comédie. Cet abonnement est en partie financé par le Pass’Région. Les quatre spectacles sont précédés et/ou suivis d’activités permettant d’exploiter au mieux la sortie. Ainsi, en écho aux propositions artistiques, sont organisées quatre journées « en immersion » qui offrent aux jeunes gens la possibilité d’appréhender les spectacles sous différents angles : jeu au plateau, analyse, découverte des métiers de la culture, rencontre avec les équipes artistiques, visite des espaces techniques d’un théâtre, réflexion sur la communication culturelle. Dans le cadre de « L’École du spectateur », les élèves sont accompagnés par l’équipe pédagogique du lycée Murat, par l’équipe de la scène nationale et par des comédiens professionnels qui interviennent au sein même du lycée.


Un article de presse sur le site de La Montagne :

Pourquoi les élèves de 1ere ES3 du lycée Murat, à Issoire, ne sont plus des spectateurs comme les autres


Programme 2018-2019

Jeudi 06 décembre : Les Grands de Pierre Alferi. Mise en scène de Fanny de Chaillé. 19h20-22h40.

Analyse du spectacle avec Amélie Rouher, professeur correspondant culturel auprès de La Comédie de Clermont. Travail sur la communication culturelle.

Mardi 15 janvier : Molière, L’École des femmes. Mise en scène de Stéphane Braunschweig. 19h20-23h00.

Analyse du spectacle avec Amélie Rouher. Visite « Cintres et dessous » et découverte des métiers du spectacle. Travail au plateau avec des comédiens.

Jeudi 21 mars : Happy Child de Nathalie Béasse. 19h20-23h00.

Analyse du spectacle avec Amélie Rouher. Rencontre avec l’équipe artistique. Travail au plateau avec des comédiens.

Mardi 14 mai : Retour à Reims d’après Didier Éribon, mise en scène de Thomas Ostermeier. 19h20- ?

Analyse du spectacle avec Amélie Rouher.


Le bilan de l’École du Spectateur 2017-2018


 La Comédie de Clermont fait signe aux lycéens de Murat

Le mardi 10 octobre 2017, une classe de 1ère S du lycée Murat d’Issoire s’est rendue à la Maison de la Culture de Clermont-Ferrand, pour assister au spectacle de Johanny Bert, Dévaste-moi, interprété par Emmanuelle Laborit, la célèbre comédienne sourde.

Le spectacle est construit autour du corps de la femme dans tous ses états : corps amoureux, corps maltraité, corps désiré. L’actrice interprète une série de chansons en langue des signes, parfois traduites à l’aide d’un surtitrage très bien intégré au spectacle. La programmation alterne humour, émotion et engagement. Ainsi, l’on sourit avec « La Côtelette » de Brigitte Fontaine, on a les yeux qui piquent avec « Malentendance » de Philippe Laborit, l’oncle d’Emmanuelle, et l’on serre les dents avec « Classée sans suite » de Margyd Cherfi qui évoque le martyr des femmes battues. La chanteuse est brillamment accompagnée des cinq musiciens de The Delano Orchestra. L’harmonie qui règne entre elle et ses complices repose sur une attention réciproque de chaque instant. Le public a pu partager leur complicité en signant avec l’interprète une de ses chansons.

Cette sortie s’inscrit dans le projet culturel « L’École du spectateur » validé et financé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Il s’agit d’étendre la culture de ces jeunes spectateurs en les initiant au spectacle vivant contemporain. De fait, cette sortie était une première pour certains élèves qui découvraient l’univers de la scène « en vrai ». Mais il s’agit aussi d’ouvrir ces adolescents au monde, à la vie, celle qu’ils commencent de construire, mais aussi celle de ceux qu’ils ne connaissent pas, en l’occurrence les personnes sourdes. Ils ont réalisé que le spectacle vivant n’excluait personne : Emmanuelle Laborit a en effet si bien communiqué avec le public qu’elle en a fait oublier son handicap (Quel handicap ?). À la fin du spectacle, les lycéens de Murat ont eu la chance d’échanger avec l’actrice, avec son metteur en scène et avec l’un de ses musiciens dans un moment convivial d’échange et de sourire.

Trois autres sorties auront lieu au cours de l’année scolaire : théâtre et danse seront au programme. Les élèves rencontreront d’autres acteurs du spectacle vivant, visiteront loges et décors d’un célèbre ballet, et seront initiés à diverses activités théâtrales.

Article rédigé par les élèves de la classe de 1ère S4.