Langues et cultures de l’Antiquité

  1. Enjeu : amener les lycéens de seconde à acquérir, quel que soit leur projet d’orientation, les fondements linguistiques et culturels de la culture française et des cultures européennes.

Cet EDE ne constitue pas un pré-requis pour s’engager dans telle ou telle série, ou pour choisir tel enseignement spécifique en première.

Il s’adresse à tous les élèves de seconde, quel que soit leur projet d’étude secondaire et post-bac. Il ne suppose donc aucun pré-requis. Il s’adresse à la fois à des élèves latinistes ou hellénistes* depuis le collège, et à des grands débutants.

* L’étude en parallèle des deux langues et des deux cultures semble possible.

  1. Modalités : Cet enseignement doit mettre l’élève en activité pour des recherches, des enquêtes, des productions personnelles ou collectives, une exploration des ressources patrimoniales locales, etc.

Il fait l’objet d’évaluations (de formes variées et innovantes), permettant aux élèves de prendre conscience des compétences acquises et des progrès accomplis.

  1. Programme : Il n’y a pas eu commande de la part de la DGESCO d’une réécriture des programmes de langues anciennes pour cet enseignement d’exploration.  Seul un texte d’orientation  est paru au B. O., proposant des exemples d’aménagement des actuels programmes de seconde et des réglages dans la façon de travailler.

Il y est demandé de mettre l’accent sur :

– les notions d’ « héritage » et de « transmission ».

– les divers usages que l’on a pu faire et que l’on fait de l’Antique en divers domaines, dans notre pays et dans le reste de l’Europe.

– une autre approche de la langue française, par la comparaison de traductions, datées culturellement et linguistiquement, montrant l’évolution de notre propre langue.

Le choix des problématiques et des textes peut  être modulé en fonction des  événements et contextes

– locaux (expositions, fouilles archéologiques…)

– nationaux et européens (reprises de sujets historiques ou mythologiques antiques à l’opéra, au théâtre, au cinéma, dans des expositions, des romans contemporains…)

Les projets interdisciplinaires sont encouragés (pour ma part, depuis le dernier changement de programme qui faisait coïncider le programme de latin avec celui de français, je calque autant que possible ma progression sur celle de mes collègues de français)

Pour les textes, ils seront choisis à partir du programme de seconde, qui fixe les thèmes suivants :

L’homme romain :
le citoyen, l’esclave, l’affranchi ;
la famille ;

Le monde romain :
les grandes étapes de la conquête ;
les grandes reines de la Méditerranée

Les grandes figures héroïques et mythologiques, allant des histoires légendaires (Énée, Romulus, Horatius Coclès…) aux légendes historiques (Hannibal, Alexandre, César)